Le mode Software as a Service (SaaS), la solution pour votre entreprise ?

Autrefois, pour utiliser des solutions informatiques les entreprises devaient obligatoirement acheter et installer des logiciels à intégrer sur leurs serveurs et postes de travail. Depuis, l’ère du numérique a fait son chemin grandement favorisée par la technologie du cloud computing. Les entreprises ont à présent plus facilement recours au Software as a service (SaaS). Lumière sur ce nouveau mode de travail connecté et la pertinence de la traduction dans ce domaine.

 

Un SaaS, qu’est-ce que c’est ?

En français le mode SaaS se traduit par “logiciel en tant que service” et donne à l’entreprise la possibilité d’utiliser un logiciel via internet moyennant un abonnement.

Fini donc l’achat coûteux, l’installation laborieuse et la maintenance de logiciels lourds sur les serveurs ou ordinateurs de l’entreprise. La solution est clé en main, accessible, facilement utilisable et surtout elle est hébergée sur le serveur du fournisseur.

Les collaborateurs y ont donc un accès facilité, il leur suffit de se connecter via internet depuis n’importe quel support (ordinateur, tablette, mobile).

Ce nouveau mode SaaS se déploie tous secteurs confondus (bureautique, gestion de la relation client (CRM), ERP, gestion des ressources humaines, visioconférence, messagerie instantanée, etc). Vous connaissez sûrement certains incontournables tels que Salesforce.com, Google G suite, SAP, Microsoft office et Oracle.

Les entreprises se sont déjà bien appropriées ce modèle SaaS, c’est pourquoi les éditeurs de logiciels le déploient pour tous les secteurs d’activité afin de répondre aux besoins de leurs divers clients.

En effet les solutions SaaS offre une liberté d’action incomparable aux utilisateurs. Voyons quels avantages tirer de cette solution, mais également les limites de son utilisation.

 

Les avantages du mode SaaS

Niveau tarif, l’entreprise gagne au change, car elle n’a plus besoin de décaisser une somme faramineuse pour acquérir le logiciel, elle s’abonne au logiciel. De plus, le prix va dépendre des fonctions consommées et du nombre d’utilisateurs.

Le mode SaaS étant le plus largement utilisé de nos jours, la concurrence est rude parmi les éditeurs, ce qui permet une offre de prix relativement basse.

Niveau praticité, le fournisseur centralise les corvées de maintenance, de mise à jour d’application et argument non négligeable, il assure la sécurité de vos données sur ses propres data centers.

Niveau accessibilité, les collaborateurs ont directement accès au logiciel via internet. Ils peuvent donc se connecter partout, une connexion internet, un ordinateur et le tour est joué.

Bon à savoir : D’un point de vue environnemental, le fait de mutualiser les logiciels de plusieurs entreprises via le serveur d’un même fournisseur permet de réduire la consommation énergétique.

En bref, le mode SaaS est très intéressant pour votre entreprise car elle inclut :

  • La maintenance du SaaS par le fournisseur
  • La mise à jour des applications SaaS par le fournisseur
  • Un abonnement (pas d’achat de licence, mais un droit d’utilisation)
  • Une solution accessible partout par tous depuis le cloud avec des codes d’accès.
  • Un accès simultané pour travailler ensemble si vos collaborateurs sont géographiquement dispersés en France et à l’étranger

 

Les inconvénients du mode SaaS

Bien-sûr, cette solution ne peut pas être parfaite et il existe quelques limites à l’usage de ces logiciels en tant que services.

  • Dépendance au fournisseur : tout d’abord, vous serez dépendant de votre fournisseur et cela peut vous contraindre. Comment faire si celui-ci fait faillite ?
  • La difficulté de changer de fournisseur : dans le cas où vous voudriez simplement changer de fournisseur, le transfert de données sera plus laborieux car comme énoncé plus haut, vos données sont entièrement hébergées sur les serveurs du fournisseur.
  • Prix supérieur à l’acquisition du logiciel : le prix varie en fonction des options et du nombre d’utilisateurs, il est donc parfois plus intéressant d’acquérir le logiciel que de s’y abonner.
  • La sécurité des données : d’un point de vue sécurité, vous accordez toute votre confiance à votre fournisseur qui assure la protection de vos données. Mais que faire si leurs serveurs venaient à se faire pirater ?

 

L’intérêt de la traduction

Pour toute entreprise tournée vers l’international, la traduction joue un rôle déterminant.

En effet, vous aurez compris que les SaaS accessibles sur cloud permettent à votre entreprise de travailler à distance avec l’ensemble de vos collaborateurs, sans limites géographiques.

Grâce à ses logiciels en ligne, vous pouvez donc librement et facilement déployer vos affaires à l’international. C’est pourquoi la traduction s’est aussi développée en mode SaaS car de nombreuses entreprises ont eu besoin de traduire leurs contenus pour travailler avec leurs homologues étrangers.

Tout comme vos autres logiciels en ligne, vous pourrez l’utiliser simultanément avec autant d’utilisateurs que nécessaire et vous traduirez vos contenus dans toutes les langues cibles.

 

Pour aller plus loin, consulter notre article Pourquoi et comment sous-titrer les vidéos en multilingue ?

 

Conclusion

Les entreprises ont de plus en plus recours au mode SaaS qui leur offre une souplesse de travail, une économie financière, mais aussi la possibilité de se délester des problèmes de fonctionnement liés à l’utilisation des logiciels. Ce système permet aux entreprises de se consacrer entièrement à leur activité et d’où elles veulent.

Ainsi, au bureau, en déplacement ou en télétravail les collaborateurs ont toujours accès à leurs applications pourvu qu’ils disposent d’un ordinateur (tablette ou mobile) et d’une connexion internet.

Ces nouveaux systèmes favorisent notamment les échanges professionnels internationaux et c’est en ce sens que la traduction intervient également en mode SaaS. Travailler avec un étranger et traduire les contenus à partager est à présent un jeu d’enfant.