Quels critères pour déterminer le prix d’une traduction de qualité ?

Pour développer votre activité à l’international, vous misez sur des services de traduction professionnelle. Effectivement, c’est un incontournable ; mais vous veillez également à optimiser le budget de ces prestations linguistiques. Pour faire les bons choix, découvrez quels sont les critères qui permettent de déterminer le juste prix d’une traduction de qualité. Et quels sont les risques d’une traduction bas prix ?

Des traductions bas coût au détriment de votre communication à l’international

Chaque prestation de qualité a un coût. Et c’est valable dans tous les domaines, même en traduction !

Certaines plateformes de traduction automatisées proposent des prix alléchants. Mais est-ce vraiment rentable si la qualité n’est pas au rendez-vous ?

Si vous choisissez votre prestataire pour traduire vos documents juridiques, financiers ou commerciaux uniquement en fonction des tarifs de traduction les plus bas, vous risquez d’avoir de mauvaises surprises :

  • Inexactitudes terminologiques
  • Erreurs d’unités de mesure
  • Incohérences de traduction entre les différentes langues de vos documents multilingues
  • Traduction littérale inadaptée à des supports marketing qui nécessitent une localisation (adaptation) aux spécificités linguistiques et socioculturelles du pays cible…

La liste des désagréments est longue et les conséquences d’un tel choix peuvent être lourdes ! Quels que soient les domaines de spécialité (juridique, médical, financier, commercial…), des traductions bas prix peuvent mettre en péril le développement de votre entreprise en Europe et dans le reste du monde : perte de crédibilité, mauvaise image de marque, échec d’une opération de fusion-acquisition internationale, mise en danger de la sécurité sanitaire des destinataires étrangers…

Il est donc essentiel de ne pas rogner sur la qualité d’une traduction en misant uniquement sur un critère tarifaire pour faire le choix du prestataire. Mais quels sont les critères qui influent sur le prix d’une traduction de qualité ? C’est ce que nous allons détailler pour vous !

Prix d’une traduction de qualité : 5 critères déterminants

Différents éléments entrent en compte pour fixer le prix d’une traduction de qualité.

1. La combinaison linguistique requise

Le prix moyen de la traduction et la combinaison de langues requise sont intimement liés.

Plus la langue source et la langue cible sont rares (danois, croate…), plus le coût de la traduction sera élevé. En effet, le nombre de traducteurs disponibles est plus restreint. A l’inverse, des langues comme le français, l’anglais, l’allemand sont plus populaires. Les compétences pour effectuer une traduction de l’anglais vers le français ou l’espagnol sont plus répandues. Pour ce type de mission, le tarif au mot du traducteur sera donc plus bas.

Le degré de rareté des combinaisons linguistiques est un élément déterminant pour établir le prix d’une traduction.

2. Le niveau d’urgence

Si vous avez besoin d’une traduction pour avant-hier, ne vous étonnez pas si le tarif est plus élevé !

Plus sérieusement, un délai de livraison très serré augmente sensiblement le montant de la prestation. La traduction doit être effectuée dans la journée ou pour le lendemain matin ? Le traducteur doit travailler le soir, le week-end ou un jour férié pour respecter les temps impartis ? Le tarif sera majoré compte tenu des délais très courts. Même pour une traduction français anglais, le prix variera en fonction du degré d’urgence.

C’est le prix à payer pour une réactivité à la hauteur de vos besoins ou enjeux.

3. Le nombre de mots du document source à traduire

Le coût d’une traduction diffère selon le volume global à traduire.

Quelles que soient les agences de traduction, c’est le nombre de mots contenus dans le document d’origine qui sert de référence. Et pour cause : il est impossible d’évaluer précisément le nombre de mots dans la langue cible avant d’avoir finalisé la traduction !

Dans ce calcul basé sur le document source, ne sont en général pas comptabilisés les chiffres, les noms propres et les répétitions ou expressions récurrentes.

Le saviez-vous ? Pour un faible volume de traduction, les professionnels mettent souvent en place des tarifs planchers pour amortir par exemple les frais de gestion. Au contraire, un gros volume d’articles à traduire peut permettre de bénéficier de tarifs plus avantageux.

4. La technicité du projet de traduction

La traduction d’un document commercial n’est pas aussi complexe que la traduction de dispositifs médicaux.

Certains domaines de spécialisation nécessitent des compétences métiers particulières : une connaissance pointue du jargon utilisé et des codes spécifiques selon la typologie des documents originaux, une maîtrise des réglementations en vigueur dans les pays visés…

L’expertise nécessaire pour réaliser une traduction technique de qualité justifie l’application de prix supérieurs à une traduction standard.

Comme l’indique la Société Française des Traducteurs, la traduction technique couvre plus de 20 domaines de spécialité. La traduction web (ou traduction internet) est un exemple parmi d’autres de prestations à forte technicité. Les traducteurs spécialisés dans ce domaine doivent non seulement maîtriser la combinaison de langues visée, mais également les spécificités en matière de référencement naturel.

De même, certaines prestations de traduction plus complexes coûtent plus cher. Par exemple, si vous avez besoin d’une adaptation de la mise en page de traduction (PAO multilingue) ou d’une traduction assermentée en anglais (c’est -à-dire certifiée par un traducteur agréé auprès d’une Cour d’Appel), le trafic appliqué sera réévalué.

5. La fréquence des missions de traduction

Si vos besoins de traduction sont récurrents, les professionnels vous font généralement bénéficier de tarifs dégressifs. Cette pratique suit le même principe que pour la gestion de projets volumineux.

Il s’agit, pour l’agence de traduction choisie, de « récompenser” en quelque sorte votre fidélité et la confiance que vous lui portez sur le long terme.

De plus, cette récurrence est opportune à la création d’une mémoire de traduction via des outils de TAO (Traduction Assistée par Ordinateur). Les traducteurs ne traduisent que les nouveaux contenus, ce qui fait baisser la facture de la prestation.

L’agence de traduction : le partenaire de choix pour optimiser la qualité de traduction et le prix !

Comment obtenir un juste prix de traduction tout en bénéficiant d’une qualité irréprochable ? Faites appel à une agence de traduction spécialisée !

C’est un partenaire fiable qui vous garantit :

  • Des prestations multilingues irréprochables. Une bonne agence de traduction dispose d’atouts concurrentiels : expérience en gestion de projets de traduction, méthodologie de contrôle qualité, réseau de traducteurs professionnels dans votre domaine de spécialisation. Chaque traducteur traduit vers sa langue maternelle dans son domaine de compétences. Un gage de qualité pour toutes vos demandes de communication internationale.
  • Des prix optimisés. Grâce à l’utilisation de logiciels professionnels de TAO, seuls les nouveaux contenus traduits sont facturés. L’agence peut vous proposer une offre de services adaptée à vos attentes comme la MTPE (traduction automatique avec post-édition) qui permet de réduire les coûts significativement pour certains types de projets. Si vous arrivez à anticiper vos besoins, elle vous fera bénéficier de tarifs avantageux pour la traduction de gros volumes.

Évitez à tout prix… les traductions à bas prix ! Quels que soient vos besoins, vous pouvez obtenir une prestation de qualité au meilleur tarif en confiant cette mission à une agence de traduction spécialisée. Elle est en mesure de vous garantir des traductions professionnelles irréprochables tout en optimisant les coûts au plus près de votre budget. Une qualité garantie et un juste prix établi selon les différents critères de votre projet, que demander de plus ?  

À lire en complément : TAO : un atout pour optimiser les traductions et réduire les coûts !